Que faire en cas de suspicion de radicalisation ?

 

Que faire en cas de suspicion de radicalisation ?

Faire un signalement :

  •  soit en contactant le Centre National d'Assistance et de Prévention de la Radicalisation (CNAPAR) - numéro vert
N° vert
  •  soit en contactant la police ou la gendarmerie : 17 ou 112

En cas de suspicion de départ vers l’étranger

Solliciter une demande d’opposition à la sortie du territoire ou une demande d’interdiction de sortie du territoire auprès des forces de l’ordre ou des services préfectoraux.

Plus d'informations

Si possible, mettre hors de portée de la personne ses pièces d’identité (Carte Nationale d'Identité, passeport).