Actualités

Cérémonie d’hommage au Préfet Jean Moulin, héros de la Résistance

 
 
Cérémonie d’hommage au Préfet Jean Moulin, héros de la Résistance

Le vendredi 21 juin 2013, Jackie Leroux-Heurtaux, sous-préfet de Laon et secrétaire général de la préfecture de l’Aisne, a présidé la cérémonie d’hommage à Jean Moulin organisée au monument aux morts de Laon.

En poste à la préfecture d’Eure-et-Loir lorsque l’ennemi pénètre dans Chartres en juin 1940, Jean Moulin se voit sommer de signer un témoignage accusant l’armée française de crimes commis par les Allemands. Plutôt que de salir son honneur et celui de son pays, il tente de mettre fin à ses jours.

Par ce geste qui s’impose à lui comme un impératif moral, il démontre que rejoindre la Résistance est plus qu’un acte de volonté : c’est une nécessité absolue, une marque d’amour envers la Patrie, la manifestation d’un instinct.

Un instinct qu’il suit en novembre 1940 quand, révoqué de ses fonctions par le régime de Vichy, il rejoint les mouvements de résistance de la zone sud avant de quitter en septembre 1941 la France pour l’Angleterre, où il rencontre le général De Gaulle. Ce dernier le charge d’unir les différents mouvements de Résistance afin de mieux coordonner leur action avec celles de la France libre et des Alliés. Le 27 mai 1943, le Conseil national de la Résistance est fondé.

Le 21 juin 1943, Jean Moulin est arrêté par la Gestapo. Soumis à la torture, il refuse de parler et, le 8 juillet, il meurt dans le train qui l’emmène en déportation.

Commémorer la vie de ce résistant, ce n’est pas qu’honorer un héros : c’est entretenir une mémoire, défendre un idéal, faire vivre un esprit qui est l’esprit de la France.

 
 

A lire également :